Stèles, cairns, monolithes, objets de mémoire, supports proposés à l’imaginaire comme autant de traces d’humanité, témoignages ancestraux d’une ethnie universelle en quête.

Epurer les lignes, ôter le superflu pour toucher au squelette des choses, retrouver l’enfoui.

La forme simple, archaique, voilà celle que je cherche.

Cette pièce intitulée Thorax s’inscrit dans une série nommée « Variations Torse »,laquelle prend comme thème la représentation du torse ,donc de l’humain, via une épure maximale ,des lignes tendues, un nombre de plans limités, tendant vers l’abstraction.